Développement personnel, bien-être et spiritualité

Accueillir ses blessures de l’âme

Quelles sont-elles ?

Lorsque l’on parle des blessures de l’âme, on fait référence notamment au cinq blessures identifiées par l’auteure Lise Bourbeau dans son livre « Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même ».

L’auteure met en lumière les blessures de rejet, d’abandon, d’humiliation, de trahison et d’injustice en exposant pour chacune leurs origines, leurs conséquences, leurs impacts… et donne des clés pour les accueillir et en guérir.

Elle explique en outre que nous avons toutes et tous des blessures de l’âme à travailler, que nous nous sommes incarné(e)s avec, que nos parents portent souvent les mêmes blessures que nous et que nous en cumulons plusieurs qui s’exprimeront différemment et à différents moments de notre vie. Nous attirons à nous les personnes et les situations de vie qui doivent nous permettre de travailler nos blessures. Si nous n’en prenons pas conscience, elles se manifestent encore et encore et nous les subissons jusqu’à ce que nous mettions en lumière ce qu’elles sont venues nous apprendre.

L’idée est donc de pouvoir les identifier en conscience, sans jugement ni culpabilité, afin de pouvoir entamer un travail d’acceptation et de guérison.

C’est en prenant conscience que ces blessures font partie de nous et qu’elles s’expriment pour nous faire grandir (et non pour nous faire souffrir) que nous pourrons limiter voire abolir leurs impacts dans nos vies (présentes et à venir).

A titre personnel, j’attache une grande importance aux liens transgénérationnels et au fait de mettre l’intention de ne pas reproduire les blessures de générations en générations.

Comment les accueillir ?

Au-delà des précieux conseils donnés dans le livre de Lise Bourbeau, j’aimerais vous proposer un exercice pour accueillir la blessure qui a besoin de s’exprimer et de sortir de vous en cet instant.

Prendre conscience de la blessure qui s’exprime est déjà un merveilleux cadeau que vous vous offrez. Cela veut dire que vous avez vécu une ou plusieurs situations de vie (personnelle ou professionnelle) qui vous ont fait prendre conscience que vous n’étiez pas vraiment vous-même et que c’était la partie blessée qui s’exprimait au lieu de la partie saine. Souvent cela c’est traduit par de la colère, des crises de larmes, un sentiment d’injustice…

Tout d’abord, remerciez-vous d’avoir eu le courage de regarder votre blessure en face avec les peurs qu’elle porte et de l’avoir identifié ! C’est déjà une première étape indispensable.

Notez que, y penser ne suffit pas. Pour que cette blessure soit accueillie au mieux, elle doit sortir de vous afin qu’une nouvelle énergie puisse circuler. Mieux, les émotions liées à cette blessure doivent sortir de vous.

En effet, en énergétique, cette blessure occasionne un stockage de vos émotions à différents endroits de votre corps (sur un ou plusieurs chakras en fonction de la blessure). Si vous vous contentez de la première étape de prise de conscience, vous risquez de rester avec ces émotions stockées qui affaiblissent votre niveau énergétique et votre santé, par addition.

Bien entendu, cette deuxième étape – celle qui consiste à sortir de vous les émotions liées à la blessure – doit être réalisée avec le coeur. Il s’agit d’aller à la rencontre de son enfant intérieur qui souffre de cette blessure afin de l’écouter, de le rassurer et de le réconforter.

Ne forcez rien, laissez cette deuxième étape venir à vous naturellement quand vous vous sentez prêt(e). Sans cela, le jugement, la culpabilité, la honte et peut-être d’autres ressentis ou émotions pourraient court-circuiter le travail.

Il y aura un moment pour cela, vous le saurez, vous écouterez 🙂

A l’écrit comme à l’oral, il faut vous entendre dire ce qui est resté bloqué à l’intérieur de vous

Cela vous aidera à conscientiser les émotions stockées et à les dégager de vous. Cela vous montrera aussi tout ce qui se cache derrière cette blessure : colères, sentiments d’injustice, peurs, tristesses…

Vous pouvez faire l’exercice en parlant à voix haute ou en écrivant (puis en vous relisant à voix haute)

Vous pouvez faire une visualisation, c’est à dire vous imaginer dans un endroit sécurisant dans lequel il ne peut rien vous arriver. Un endroit lumineux dans lequel vous vous sentez bien, dans lequel vous avez autorité et êtes protégé.

Mettez-vous en état de détente, de relaxation

Mettez-vous dans un endroit calme. Offrez-vous un temps pendant lequel vous ne serez pas dérangé. Prenez une grande inspiration par le nez et soufflez bouche ouverte en vous concentrant sur votre souffle. Recommencez 1 ou 2 fois jusqu’à ce que votre mental soit calme, apaisé.

Allez parler à votre enfant intérieur, à votre enfant blessé

En visualisation, vous verrez certainement ce petit garçon ou cette petite fille qui se trouve être vous. Prenez le temps de le/la regarder, de noter comment il/elle se tient, comment il/elle a l’air d’aller. Notez ses émotions, ses ressentis.

Ensuite, allez le/la rassurer, dites-lui combien sa peine est légitime, qu’il a le droit d’être triste, en colère… Dites-lui que tout va aller pour le mieux, que vous l’avez entendu et que vous allez tout faire pour qu’il ne souffre plus, qu’il cicatrise et soit de nouveau dans la joie et le rire.

Dites-lui combien il est courageux et beau. Dites-lui qu’il va réussir et se diriger vers son chemin de vie, qu’il est entendu et qu’il est une belle personne, importante dans ce monde.

Allez parler au parent qui porte la même blessure

En visualisation, appelez votre parent à se présenter devant vous. Confiez-lui tout ce qui vous a apporté de la tristesse, de la colère, de la culpabilité, de la honte…

Evoquez tous les souvenirs qui vous viennent en tête. Dites-lui comment vous vous êtes sentis à chaque instant, expliquez-lui tout ce que vous avez fait tout ça pour être aimé.

Dites-lui ce qui vous a manqué, ce qui vous a déplu, dites tout ce que vous avez sur le coeur sans filtre ni tabou. Laissez parler l’enfant blessé.

S’il y a une émotion, accueillez-la sans jugement ni culpabilité. Cette émotion doit sortir de vous, c’est le but de l’exercice.

Prenez conscience des situations qui ont éveillées cette blessure et aller parler aux personnes concernées

Comprenez que la situation vécue avec d’autres personnes n’est qu’un reflet (miroir) de la blessure originelle vécue avec votre parent et que ces personnes n’ont pas créé cette blessure, ils l’ont juste réactivée.

Dites leur tout ce que vous avez sur le coeur. Expliquez combien la situation vous a fait vous sentir abandonné, rejeté, humilié, trahi ou injustement traité. Dites ce que vous avez ressenti et les peurs qui se sont greffées sur la situation.

Remerciez-les de vous avoir permis de mettre cette blessure en lumière. Si cela fait sens pour vous, demandez pardon.
Remerciez-vous d’avoir trouvé le courage de regarder cela en face.

Pardonnez-vous

Pardonnez-vous de ne pas vous être écouté ou honoré, respecté ou aimé. D’avoir cherché un amour légitime auprès de ce parent ou de cette personne alors que vous deviez le nourrir depuis votre propre être.

Dites-vous que cela ne change pas la belle personne que vous êtes.
Remerciez-vous d’avoir le courage, la force et l’amour pour vous-même lorsque vous osez regarder vos blessures en face et que vous exprimez ce qui n’a pas été dit depuis trop longtemps.

Libérez-vous enfin de ce fardeau qui ne vous appartient plus désormais.
Dites-vous que vous vous aimez.
Donnez-vous le droit d’avoir souffert, d’avoir ressenti de la colère, de la tristesse, de la honte, du rejet, de la culpabilité.

Pardonnez à votre parent

Pardonnez-le d’avoir réagit avec sa partie blessée. Reconnaissez qu’il a fait ce qui lui semblait être le mieux. Souhaitez-lui de guérir les blessures de son enfant intérieur. Si vous en ressentez le besoin dites-lui que vous l’aimez.

Autorisez-vous à redevenir vous-même

En comprenant pourquoi vous avez agit ainsi et comment vos blessures ont pris le pas sur le reste, vous vous aimerez pour qui vous êtes, inconditionnellement, sans jugement ni culpabilité.

Aimez-vous entièrement. Aimez toutes les parties de votre être. Dites-vous que la vie est expériences et leçons et que vous êtes-la pour apprendre, guérir et grandir.

Acceptez de ne plus vous faire dominer par la peur et offrez-vous le plus beau cadeau que vous méritez : l’amour de soi !


J’espère que ces mots vous auront aidé à trouver les ressources pour travailler sur les blessures de l’âme.

Je rappelle que nous avons toutes et tous plusieurs blessures à guérir et qu’elles nous viennent de nos parents et de notre incarnation (contrat d’âme). Souvent, elles se transmettent de générations en générations.

Le livre de Lise Bourbeau vous en dira plus sur ce sujet : « Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même ».

Lors des séances d’accompagnement que je réalise, je vous aide à accueillir vos blessures, à vous en libérer, à vous réconcilier et à vous reconnecter avec votre enfant intérieur.

Avatar
Isabelle Bulourde
Je suis Isabelle Bulourde, guide en développement personnel, professionnel et spirituel. Je fais également des soins énergétiques (bioénergie, magnétisme et quantique) ainsi que des éveils et des soins de Kundalini. J'accompagne les personnes qui vivent des transformations dans le corps et dans le coeur, des chamboulements de vie, des remises en question. Je les aide à se reconnecter à leur être, à comprendre leur fonctionnement, à écouter leur intuition afin de s'accepter, de se libérer et de s'aimer. Je les aide à sortir les charges émotionnelles et mentales qui sont stockées en elles afin de les rapprocher de leur chemin de vie. Connectée aux présences subtiles grâce à l'intuition, mes soins passent par mes mains, ma voix et mon niveau vibratoire. Mon coeur est celui d'une fée qui s'émerveille de toute la beauté qui émane de chaque être vivant et qui s'amuse de tout. Telle une luciole je vous aide à mettre en lumière ce qu'il y a de plus beau en vous. Je vous guide vers la clarté, je vous amène à croire en vos rêves, je vous offre l'opportunité d'ouvrir vos ailes et de vous envoler vers votre liberté d'être. La luciole nous permet de croire en nos capacités, de voir que tout est possible, de comprendre que les réponses sont en nous et que la lumière est présente en chacun. Devenez cette luciole pour vous et pour ceux qui croiseront votre route 💛 Au plaisir d'éclairer votre chemin 🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *